Le vigneron

Jean-Marc Guillard dans ses vignes


Le Blériot 11 dans toute sa splendeur

Qu'est-ce qu'un vigneron ?
Son travail le définit. Il cultive lui-même la vigne, prépare le sol, taille le cep, ébourgeonne et contrôle les effeuilles, prodigue tous les soins utiles jusqu'à la vendange. Il dispose des installations de cave nécessaires et transforme lui-même son raisin. Il vinifie et commercialise sa production jusqu'à la vente en bouteilles, parcourant ainsi tout le chemin du cep à la table du consommateur.
Qui est Jean-Marc Guillard ?
Fils de vignerons, Jean-Marc Guillard a côtoyé les vignes depuis sa plus tendre enfance. Il hérite plus tard de quelques parcelles à Aigle et commence à exploiter pour son compte cette terre bénie des Dieux. Au fil du temps, il acquiert plus de terrains, lui permettant de se diversifier tant sur les cépages que sur les terroirs. L'exploitation de Jean-Marc Guillard se compose maintenant de six cépages et trois appellations d'origine contrôlée. En effet ce vaudois européen avant l'heure dispose de vignes en Valais sur les communes de Chamoson et de Leytron et dans le canton de Vaud à Aigle, la commune où il réside et vinifie ses vins.
Les six cépages qu'il produit sont: le pinot noir, Le chardonnay, le diolinoir, le Gamay, le Gamaret et le Chasselas.
Le vieux coucou, pourquoi ?
C'est au cours du premier meeting d'aviation de Bex dans le canton de Vaud en Suisse que Jean-Marc Guillard participe à un concours photo. Il gagne le premier prix et décide de baptiser son premier vin, le "Vieux Coucou". Les premières étiquettes porteront l'effigie du fameux Blériot XI piloté à l'époque par Jean Salis.